Art de vivre à la Scandinave : Hygge & Lagom

vivre

Depuis plusieurs mois maintenant, l’art de vivre à la scandinave s’invite dans nos maisons et nos vies. Décryptage de cette tendance venue du froid !

vivreNous sommes en plein dans l’hiver. Il fait froid, le vent souffle, les jours sont gris et on a du mal à trouver de la motivation. C’est bien normal, cette période de l’année n’est pas la plus facile. On sort des fêtes de fin d’année et leur effervescence, on attend le printemps avec impatience et on manque cruellement de luminosité.

Pourtant, on pourrait, avec un peu de bonne volonté, prendre les choses autrement. Avec plus de légèreté, de douceur, cocooner et changer de petites choses, dans notre routine si bien huilée, qui peuvent faire toute la différence.

Nos voisins scandinaves, eux, l’ont bien compris et surtout le mettent en pratique pour rendre leur vie plus belle et moins contraignante. Ce n’est pas pour rien que les danois sont premiers au World Happiness Report !

Deux arts de vivre se côtoient dans les pays nordiques : Le Hygge danois [hue-gah] et le Lagom suédois  [lar-gom]. Explications.

Ces deux mouvements ou arts de vivre ont un point commun : la promesse d’une vie plus heureuse.

Louisa Thomsen Brits, auteure de « Hygge le bien-être à la Danoise » (éditions J’ai Lu), le définit ainsi :« Le hygge, c’est savoir être présent et être ensemble. C’est un sentiment de chaleur, de sécurité, de réconfort et de protection. »

vivre Cette façon de vivre est pratiquée depuis des années par les Danois est devenue une vraie philosophie de vie. Pour pratiquer le Hygge, vous devez changer un peu vos habitudes, profiter de chaque instant et des choses qui nous entourent. Privilégier le confort, la douceur, , les moments de paresse. Profiter du cocon familial et installer une ambiance propice au calme et à la zénitude par exemple se faire couler un bain chaud, mettre de la musique, installer une jolie table pour le repas, mettre un bouquet dans un vase ou allumer des bougies. Autant de petits gestes qui n’ont l’air de rien, mais qui créent une atmosphère agréable et vous permettent de vous sentir mieux.

Le Hygge ne réside pas seulement dans la décoration que l’on donne à son foyer, mais aussi dans les relations aux autres. Inviter ses amis ou sa famille à diner chez soi plutôt qu’aller au restaurant, partager un café chaud avec un/une collègue, faire de la pâtisserie ou lires des histoires avec ses enfants.

En d’autres termes, prendre le temps, ralentir le rythme parfois trop effréné de nos vies, mais aussi s’éloigner de notre smartphone, tablette, télévision pour se concentrer sur l’instant présent et sur des choses qui nous font du bien.

vivre Cette façon de vivre a un but précis. Nous faire comprendre que l’on doit prendre soin de soi, soigner notre qualité de vie pour nous rendre plus forts et plus aptes à affronter le quotidien. Il ne s’agit pas ici d’ignorer les problèmes ou une vie parfois trop contraignante, mais juste d’embellir notre quotidien par de petites choses qu’on a tendance à zapper par manque de temps ou d’énergie, mais qui finalement sont source de joie et de bien-être.

Le Lagom surfe sur la même idée à quelques nuances près. La recherche du bonheur et du bien-être est toujours au centre, mais cette fois, plus axée sur la façon de consommer et l’écologie. Le Lagom prône un retour à une alimentation saine et équilibrée, une consommation pluie réfléchie dans le respect de l’environnement.

Nous avons tendance à stocker, à accumuler des choses, souvent inutiles et à faire le tri trop peu souvent. Pourtant, jeter et se débarrasser des choses superflues nous aident à nous sentir mieux, à voir plus clair et à nous sentir plus léger. On arrête d’être obnubilés par les choses matérielles et surtout on se débarrasse de la frustration de ne pas s’en acheter plus encore.

bougerCet art de vivre nous incite à acheter moins et de façon plus réfléchie. Avons-nous vraiment besoin d’autant de vêtements, de chaussures, de sacs ? Pourquoi ne pas plutôt investir dans de belles pièces qui nous suivront des années ? Etre lagom, c’est aussi se reconnecter avec la nature. Privilégier la marche aux transports en commun, se ressourcer par des balades dans les forêts, réduire ses déchets, trier, recycler.

L’esprit Lagom se retrouve aussi sur notre lieu de travail où, reconnaissons-le, nous passons malheureusement le plus clair de notre journée. Ici, les Scandinaves ont adopté une tout autre façon de voir les choses que nous, voisins européens. Finie la course aux objectifs , à la perfection et à la compétition. On pense collaboration, mesure et résultat. Autrement dit, on arrête de penser que la lenteur est synonyme d’inefficacité, on voit les collègues comme des alliés et on arrive au résultat sans pression. Résultat, des employés heureux, pas de rivalités, moins de dépressions ou burn-out.

Les Scandinaves sont aussi passés maîtres dans l’art de la «fika » ou « coupure » en français. On fait des pauses pendant sa journée de travail pour marcher, prendre un café ou simplement discuter avec les collègues. Interdiction de parler boulot, on s’aère l’esprit. Dans la vision du travail scandinave, cela permet aux employés d’être plus efficaces et moins stressés. On n’oublie pas non plus d’aménager son bureau pour en faire un espace de travail agréable et joli esthétiquement. Une plante verte, de jolies photos et on évite l’accumulation.

Ces deux arts de vivre ne sont pas évidents à mettre en place, surtout dans une société comme la nôtre où l’on court toute la journée après le temps et où on a l’impression de vivre plusieurs journées en une.

Il ne s’agit pas de révolutionner notre quotidien et de changer du tout au tout. Ces arts de vivre se pratiquent dans les pays scandinaves depuis des centaines années créant ainsi des habitudes solidement installées. Ce qui n’est pas le cas chez nous.

Mais nous pouvons, par de petits actes, nous en rapprocher un peu. Souffler et nous forcer à nous concentrer sur ce qui nous fait du bien et améliore notre quotidien.

Ne plus partir dans cette quête absolue du bonheur, mais créer plutôt de petits bonheurs quotidiens.

 

Il est urgent d’inventer le bonheur, de multiplier les baisers, les moissons, il est urgent de découvrir des roses et des rivières et de clairs matins. – Eugénio de Andrade